samedi 16 juillet 2016

Créer un blog gratuit facilement avec Blogger - Tutoriel

Si vous avez envie, vous aussi, d'exprimer vos opinions ou tout simplement de relater au jour le jour les événements qui jalonnent votre vie, alors il est temps de créer votre premier blog.

Blogger est une plateforme de blog appartenant à Google. Cette plateforme permet de créer gratuitement un blog et offrant une panoplie d'outils pour l'animer et le mettre à jour.

Important : Blogger a l'intérêt d'être un service de blog gratuit et sans pub.

Premiers pas avec Blogger

Gérer votre blog

Changer l'aspect de votre blog

Résoudre les problèmes liés à Blogger

Tutoriels Blogger pour personnaliser votre blog, le rendre à votre image.

Cliquer sur le lien ci-dessous :http://ladybirdr.blogspot.fr/p/tutoriels

Comment s'opposer au démarchage téléphonique



Bloctel, la liste d'opposition au démarchage téléphonique, gratuite pour les consommateurs

Bloctel est la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur laquelle tout consommateur peut s’inscrire gratuitement afin de ne plus être démarché téléphoniquement par un professionnel avec lequel il n’a pas de relation contractuelle en cours, conformément à la loi n° 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation.


La prospection commerciale téléphonique en France est maintenant strictement encadrée par la loi Consommation n°2014-344 votée le 17 mars 2014 et complétée par son décret d’application paru le 21 mai 2015.



Ce dernier prévoit que la gestion de cette liste sera confiée à un organisme dénommé Bloctel désigné par arrêté du ministre chargé de l’économie.

Les entreprises ayant recours au démarchage téléphonique auront alors l’obligation légale, préalablement au lancement de leurs campagnes, d’expurger de leurs fichiers de prospection les numéros de téléphone fixes et mobiles des consommateurs inscrits sur la nouvelle liste d’opposition.  
Lire le communiqué de presse du gouvernement : Démarchage téléphonique 

La liste Bloctel, permettant de vous opposer au démarchage téléphonique est désormais disponible. Vous pouvez ainsi vous inscrire en ligne afin de voir votre numéro « protégé » sous 30 jours. 

Quelle différence avec les listes rouge et orange ?
Bloctel ne s'arrête pas aux annuaires et au référencement de votre numéro. Ainsi, il est conseillé de s'inscrire à Bloctel si vous ne voulez pas subir de démarchage téléphonique quelles que soient vos inscriptions passées et/ou complémentaires.

Qui peut s'inscrire à Bloctel ?
Mais comment fonctionne Bloctel dans la pratique ?
Tout d'abord il faut savoir que le site concerne aussi bien les numéros de fixe ou de mobile. Pour effectuer une inscription, il vous faut vous rendre sur le site et indiquer que vous êtes un consommateur. La section dédiée aux entreprises du site contient uniquement des informations sur les obligations en matière de démarchage téléphonique.
En effet, dès ce 1er juin « il est interdit à un professionnel, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers agissant pour son compte, de démarcher téléphoniquement un consommateur inscrit sur cette liste, sauf en cas de relations contractuelles préexistantes ».
Comment inscrire un ou plusieurs numéros à la liste Bloctel ?
L'inscription se passe en trois étapes. La première consiste à créer un compte en remplissant un formulaire dans lequel vous indiquez les numéros à ajouter à la liste. Vos noms, prénoms, adresse et un numéro de téléphone de contact (qui peut être différent de ceux de la liste) vous seront demandés. Votre email sera utilisé pour vous tenir informé de la procédure et de son déroulement. 

Cela peut prendre 48 heures avant que votre inscription soit validée. Ensuite, vous recevrez un email de confirmation qui contiendra un lien. Il faudra cliquer sur ce dernier pour arriver au bout de la procédure.
Une fois ces deux premières étapes terminées, vous recevrez un dernier email contenant votre numéro d'inscription et vous pourrez accéder à votre espace personnel. Les professionnels auront alors 30 jours pour expurger leurs listes de démarchage de vos numéros de téléphone.

Voici comment faire et tout ce qu'il faut savoir si vous êtes un particulier.
 
Accéder au service Bloctel : ICI
    Accéder directement au formulaire d'inscription : ICI
      Foire aux questions : ICI

      Récupérer un compte Gmail piraté

      Sécurité et confidentialité sur compte Gmail
      Si vous avez rencontré l'un des problèmes décrits ci-après, il est probable qu'un tiers soit parvenu à accéder à votre compte Gmail à votre insu. 
      • Vos contacts ont reçu des messages suspects envoyés avec votre adresse. 
      • Des contacts et/ou des messages ont disparu, et vous avez déjà suivi les instructions de l'article d'aide Mes messages ont disparu, notamment celles qui vous invitaient à effectuer une recherche dans les messages et à vérifier vos paramètres.

      Protéger ou récupérer votre compte

      Je peux encore me connecter à mon compte
      Si vous pouvez encore vous connecter à votre compte, suivez les instructions de la liste de contrôle relative à la sécurité pour protéger plus efficacement votre compte à l'avenir. Cliquer ICI

      Je ne parviens pas à me connecter à mon compte
      Si vous ne parvenez pas à vous connecter à votre compte, il est possible qu'un tiers ait modifié vos identifiants de connexion. Pour obtenir une aide à la connexion, remplissez le formulaire de récupération des comptesCliquer ICI

      Pour vérifier les connexions récentes et les autres actions liées à la sécurité de votre compte, consultez la section Activité récente sur la page consacrée à la sécurité de votre compte.

      Attention aux courriels frauduleux !

      Pour votre sécurité, ne répondez jamais à un courriel vous demandant vos coordonnées bancaires, vos identifiants, vos mots de passe.


      Résoudre les problèmes

      samedi 9 juillet 2016

      Windows 10 - Microsoft cesse enfin la mise à jour forcée

      Depuis plusieurs semaines, l’UFC-Que Choisir reçoit des dizaines de témoignages de consommateurs outrés par la mise à jour forcée de leur PC vers Windows 10. Notre association n’est pas la seule : le « bad buzz » autour de cette pratique a fait le tour du Web. Microsoft ne s’en est jamais ému, trop concentré sans doute sur son objectif d’installer le système dans 1 milliard d’appareils à l’horizon 2018. À un mois du 29 juillet, date à laquelle Windows 10 deviendra payant et donc (encore) moins attractif, l’éditeur change le processus. C’est un peu tard.
      Et non, finalement, tard ne vaut pas toujours mieux que jamais. Onze mois après le lancement de Windows 10, Microsoft se décide enfin à modifier le processus de mise à jour des PC sous Windows 7 et Windows 8.1. Jusqu’à présent, les utilisateurs voyaient une fenêtre s’afficher sur leur écran les informant d’une mise à jour imminente de leur système. Les plus attentifs avaient remarqué qu’ils pouvaient la retarder en choisissant eux-mêmes une date et une heure précise. Mais la plupart fermaient cette intempestive fenêtre sans prêter attention au message, cliquant par réflexe sur la croix rouge située en haut à droite. Sans le savoir, ils acceptaient, de fait, la mise à jour. Estimant, à juste titre, qu’on leur avait forcé la main, des dizaines d’utilisateurs ont manifesté leur mécontentement en sollicitant l’UFC-Que Choisir, en multipliant les témoignages sur Internet et auprès de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). « Nous avons peut-être été un peu maladroits dans la mise en page », admet du bout des lèvres Agnès Van de Walle, directrice de la division Windows et Devices chez Microsoft France. C’est le moins que l’on puisse dire !

      Les utilisateurs pourront décliner la mise à jour vers Windows 10 alors que la dernière version de la fenêtre (à droite) exigeait beaucoup d’attention pour annuler la mise à jour.
      Désormais, les utilisateurs vont pouvoir décliner l’offre. Microsoft change en effet la fenêtre de mise à jour, qui contiendra désormais un bouton explicite de refus. « La croix rouge va reprendre son rôle de fermeture de fenêtre », précise la dirigeante. Faut-il se réjouir de cette soudaine volte-face alors que les consommateurs se plaignent depuis des semaines ? Pas forcément. Microsoft donne plutôt l’impression de se donner bonne conscience. Car dans un mois, le 29 juillet exactement, Windows 10 deviendra payant (lire encadré) alors qu’il était gratuit pour les utilisateurs de PC sous Windows 7 et Windows 8.1 depuis son lancement en juillet 2015. Cette échéance clôt la période « bénie » pendant laquelle Microsoft pouvait nicher facilement son nouveau système, contribuant significativement à son objectif affiché : installer Windows 10 dans 1 milliard d’appareils d’ici à 2018. Une fois le système payant, le rythme des installations ralentira forcément. Mais Microsoft l’aura déjà soutenu, un peu artificiellement, pendant onze mois… sur douze.

      WINDOWS 10, GRATUIT OU PAYANT ?

      Depuis le lancement de Windows 10, en juillet 2015, Microsoft propose aux utilisateurs de PC sous Windows 7 et Windows 8.1 de migrer gratuitement vers le nouveau système. Si vous avez déjà procédé à la mise à jour, il est définitivement installé sur votre ordinateur (il ne s’agissait pas d’une version d’essai ou incomplète), vous n’avez rien à payer. Si ce n’est pas encore le cas, dépêchez-vous : à partir du 29 juillet 2016, Windows 10 deviendra payant pour tous. Windows 10 Famille coûtera 135 €,  Windows 10 Pro 279 €. Si votre ordinateur est ancien ou qu’il fonctionne sous Windows XP ou Vista, assurez-vous que sa configuration permet d’accueillir Windows 10. Ce n’est probablement pas le cas…
      Configuration minimale requise pour Windows 10 :
      • Processeur 1 GHz ou plus rapide ou SOC
      • RAM : 1 Go pour système 32 bits ou 2 Go pour système 64 bits
      • Espace sur le disque dur : 16 Go pour système 32 bits ou 20 Go pour système 64 bits
      • Carte graphique : DirectX 9 ou version ultérieure avec pilote WDDM 1.0
      • Écran : 800 x 600

      Article paru dans UFC-Que Choisir le 30/06/2016

      lundi 4 juillet 2016

      Déjouez les arnaques, spam, phishing reçus par e-mail


      Internet est un outil formidable. C'est aussi une nouvelle caisse de résonance pour les escrocs en tout genre. Remèdes miracles, travail à domicile, voyages gratuits et arnaques en tous genres ont colonisé le Net, via l'e-mail notamment. Ne les prenez pas à la légère : les arnaques (ou scams en anglais) exploitent la gentillesse, la crédulité et l'innocence pour ruiner, voire tuer. Ce guide a pour but de vous présenter les principales escroqueries sur le Net et les moyens de vous en protéger.



      • L’arnaque nigériane
      • Les arcanes d'une dangereuse arnaque par e-mail. Comment repérer l'escroquerie à la nigériane (ou africaine), comment ne pas se faire piéger.
      • L’arnaque à l’ami en détresse
      • Une connaissance vous contacte et vous demande de la dépanner car elle est en galère ? Attention : son compte a peut-être été piraté.
      • L’arnaque sentimentale
      • Une ravissante jeune femme (ou un séduisant jeune homme) vous contacte et déclare sa flamme ? Méfiez-vous. Il veut vraisemblablement vous escroquer.
      • La fraude au consignataire
      • Réceptionner et renvoyer des colis : un travail à domicile qui vous rend probablement complice de fraude. Avertissement.
      • Les arnaques via petites annonces
      • Méfiez-vous des offres alléchantes ou peu conventionnelles sur les sites de petites annonces : elles peuvent cacher des escroqueries.
      • L’arnaque à la loterie
      • On vous annonce par e-mail que vous avez gagné à la loterie ? Méfiez-vous, il s'agit d'une arnaque. Nos explications et nos conseils.
      Julia, première croque-escrocs française

      Retrouvez toutes les astuces et conseils sur le site 
      Arobase.org : Le guide de l'e-mail