mardi 26 avril 2016

Internet : des arnaques financières par courriel de plus en plus nombreuses

Tout commence par un mail provenant d'une connaissance, d'un ami qui vous demande de l'argent. Une fraude qui touche des milliers de victimes chaque année. France 2 a enquêté pour savoir qui se cache derrière l'écran et comment repérer ces courriers.


Arnaque par mail
Voir la vidéo en cliquant ICI 

A lire aussi : L'arnaque de l'ami en détresse

Généralement, ça commence par un simple e-mail un peu alarmant. C'est souvent une vieille amie en détresse qui appelle à l'aide. Une histoire d'urgence, d'avion manqué ou d'accident. Il faut payer pour l'hôpital. Le scénario varie, mais immanquablement on vous demande de l'argent à la fin. Un grand classique, une arnaque pure et simple. Micheline n'y a vu, elle, que du feu. "L'adresse est juste, il n'y a pas de faute d'orthographe dans le nom comme il y a si souvent et puis en plus, l'histoire est plausible", raconte la victime d'une arnaque par mail.

Des milliers de victimes chaque année
Elle ignore que l'adresse mail de l'amie qui lui demande de l'argent a été piratée. Elle transfère 1600 euros en toute confiance. Jouer sur les sentiments, c'est la base de l'arnaque à la nigériane, pays où elle a été inventée. Aujourd'hui, c'est en Côte d'Ivoire que s'exportent ces arnaqueurs, "les brouteurs", comme on les appelle. Ce sont eux derrière ces e-mails frauduleux. Leurs journées, ils les passent dans des cyber-cafés. Ils volent des listes de contacts, piratent des comptes mails. Un jeu d'enfant, puis ils lancent l'hameçon et attendent que ça morde et qu'on leur envoie de l'argent. Ces arnaques par internet via des e-mails étrangers font des milliers de victimes chaque année. Depuis 2010, les Français ont perdu quatre milliards d'euros à cause de ce type de fraudes.
Source de l'article : France TV Info

Attention aux courriels frauduleux !

Pour votre sécurité, ne répondez jamais à un courriel vous demandant vos coordonnées bancaires, vos identifiants, vos mots de passe.


IMPORTANT 
Le portail officiel de signalement des contenues illicites du Ministère de l'intérieur est à votre disposition. 
En cliquant sur le bouton « SIGNALER », vous pouvez transmettre des signalements de contenus ou de comportements illicites auxquels vous vous seriez retrouvés confrontés au cours de votre utilisation d'Internet. 

samedi 23 avril 2016

Et si vous donniez un coup de jeune à votre vieux PC, en migrant votre système sur un disque dur SSD

Disque SSD en remplacement du disque dur traditionnel sur votre portable ou PC fixe. Vitesse d’ouverture des applications démultipliée, sans parler de la vitesse au démarrage !! 


Disque SSD
Un disque SSD (Solid State Drive) est matériellement plus solide qu’un disque dur, il surclasse les disques durs classiques au niveau performance, il pourra donner une seconde vie à un ordinateur à bout de souffle. 
Il se présente sous la même forme qu’un disque dur classique. Ainsi les appareils au format 3,5" (Tour) peuvent nécessiter un adaptateur pour être utilisés.  
L’usage de la mémoire flash (à l’image des clés USB et barrettes mémoires) supprime en théorie le problème des temps d’accès. La réactivité de l’ordinateur est donc considérablement augmentée. Les SSD se révèlent donc systématiquement plus rapides que les disques traditionnels.

Exemple : Démarrage de Windows 7 en 25 secondes au lieu de 2 à 3 minutes, ouvrir l’application Word en moins de 5 secondes. Sa consommation électrique est également plus faible, en particulier en veille, ce qui constitue un gros avantage concernant les ordinateurs portables équipés de batterie : autonomie plus importante, par ailleurs, le silence total et sa résistance accrue aux chocs sont des atouts incontournables.

Au final, lorsque vous avez goûté au SSD, il devient bien difficile de retourner au disque dur traditionnel.

Intérieur disque SSD / disque dur traditionnel

La commande TRIM, (le meilleur ami du SSD) disponible sur la plupart des modèles récents de SSD permet aux systèmes d’exploitation modernes d’éviter que les performances ne se dégradent avec le temps.
  • La fonction TRIM est implantée nativement dans Windows 7. 
Elle sert à notifier le SSD lors de l’effacement d’un fichier. Le contrôleur du SSD peut alors effacer les cellules de mémoire flash anciennement utilisées, afin d’optimiser les écritures ultérieures qui pourront alors être effectuées sans avoir à réaliser l’effacement préalable imposé par la technologie de la mémoire flash. Cette technique permet également d’augmenter la durée de vie des SSD.

Très important, toujours garder à l’esprit qu’un SSD n’est pas un disque dur classique.

Ne jamais, lancer d’opération de défragmentation.
D’une part, les données sont déjà réparties au mieux par le contrôleur (Trim) afin d’optimiser l’utilisation des cellules. D’autre part, défragmenter entraînerait de nombreuses écritures néfastes à la durée de vie de ces mêmes cellules. Enfin, tout cela n’améliorerait pas les performances puisque les temps d’accès sont extrêmement bas et ne dépendent pas d’une quelconque rotation de plateau. Pensez également à vérifier qu’aucune défragmentation automatique n’est planifiée dans votre système d’exploitation.
A lire, cliquer sur : Désactiver la défragmentation planifié

Prix moyen d’un SSD :
60 Go 33€ / 128 Go 50€ / 160 Go 60€ / 256 Go 70 € / 500 Go 140€

Toujours choisir une capacité suffisamment importante, exemple pour Windows 7, 160 Go ou 256 Go, différence de prix négligeable entre le 128 et le 256 Go, voir ci-dessus.

Réserver votre vieux disque dur ainsi démonté que vous transformerez pour l’occasion en disque dur externe, (à insérer dans un boîtier que vous trouverez dans le commerce 20€) et qui vous servira pour entreposer les données qui ne sont pas utilisés en permanence, tels : vos photo, vidéo, documents divers, etc.

A lire absolument avant de passer au SSD, cliquer sur le lien ci-dessous :

"Je reste bien sûr à votre disposition, pour toutes questions ou aide au remplacement de votre disque dur par un SSD sur votre ordinateur."

Permanence de l'atelier libre animé par Jean-Jacques et Louis
le mercredi et vendredi après-midi de 14H30 à 17H30
Tél. Animateur : 06 09 72 20 00 - Tél. Club : 05 61 16 54 23
Courriel : j.j.pujo@gmail.com

jeudi 21 avril 2016

Le moteur de recherche Qwant, alternative française à Google,

Qwant est un moteur de recherche français 

Qwant, créé le 16 février 2013 puis lancé en version définitive le 4 juillet 2013, annonce ne pas tracer ses utilisateurs, pour garantir la vie privée, et se veut neutre dans l'affichage des résultats.


Pourquoi le nom "Qwant" ?
Le nom "Qwant" est issu d'un mélange d'idées. Le Q de Qwant vient de "Quantités", qui évoque la masse de données traitée par le moteur et "want" la contraction de "wanted" qui signifie recherché en anglais.

Où Qwant est-il localisé ?
Notre siège est à Paris, le pôle Recherche et Développement est à Nice et le département Sécurité à Rouen. Nos serveurs eux aussi se trouvent en France.

Le cap des 18 millions de visites par mois est en ligne de mire pour Qwant. Selon un communiqué interne, le moteur de recherche obtient de beaux résultats avec sa stratégie de développement alternative au mastodonte Google. 

L'argument principal de Qwant est le respect de la vie privée. Depuis son lancement, aucun tracking des recherches des internautes n'est conservé en base de données.
Ce positionnement éthique porte petit à petit ses fruits, (à la manière de DuckDuckGo, le leader des moteurs alternatifs avec près de 110 millions de visites en décembre 2015).  


Pour installer ce moteur de recherche dans votre navigateur :
  1. Cliquez sur le lien : https://lite.qwant.com/
  2. En milieu de page sur la droite, cliquer sur  + ADOPTER QWANT
  3. Dans la nouvelle page, faite votre choix dans les diverses options proposés selon votre configuration : Google Chrome, Firefox, Safari etc.
Vous pouvez aussi choisir une configuration plus épuré du navigateur Qwant, en cliquant en bas de page sur la droite sur : Lite.

- A lire aussi : 
Qwant – Mon retour après 1 mois de test
https://korben.info/qwant-mon-retour-apres-1-mois-de-test.html

- A lire aussi concernant le navigateur Google Chrome : 
A propos des "Rappel concernant les règles de confidentialité de Google"
http://blog-informatique-club-arobe-arenes.blogspot.fr/2015/11/a-propos-des-rappel-concernant-les.html

DuckDuckGo : https://duckduckgo.com/
Quant.com : https://www.qwant.com/
Quant.lite : https://lite.qwant.com/