Plan d'accès au club

Situation géographique du
Club @robe @arènes
Le club Arobe Arènes se situe à l'ouest de Toulouse dans le quartier d'Ancely, pour si rendre, vous devrez emprunter l'avenue des Arènes Romaines jusqu'au niveau de l'arrêt du tramway, puis, prendre l'allée de la Limagne.

> Accès à l'association en voiture : aller jusqu'au bout de l'Allée de la Limagne, suivre le fil jaune, passer sous le portique métallique, puis 10 mètres après à gauche, vous êtes arrivé
Voir plan ci-dessous.


> Ou à pieds : marcher jusqu'au 5 allée de la Limagne, puis, descendre l'escalier sur votre gauche, contourner le bâtiment, passer devant REVA CSF puis 10 mètres plus loin sur votre gauche, vous êtes arrivé


 Accès à l'association en voiture : Aller jusqu'au bout de l'Allée de la Limagne, suivre le fil jaune.


Un peu d'histoire

L'amphithéâtre de Ancely-Purpan



Cet ancien amphithéâtre romain, abandonné des hommes qui ont désormais d'autres loisirs que les combats de gladiateurs et les supplices des martyres chrétiens, reste un lieu festif pour les vampires et les lupins qui hantent régulièrement les gradins de pierre.





Pour y accéder, il faut quitter Toulouse en direction de Blagnac et emprunter un chemin qui serpente dans la forêt envahie de Loups-garous. Toute la route qui mène à Blagnac et à l'Amphithéâtre est censée être "libre de passage" mais nombre de vampires esseulés et trop confiants ont disparu sur ce chemin - on suppose sous un croc trop gourmand de lupin.



Informations historiques
" Sur un plateau situé à l'abri des crues, Ancely-Purpan est connu pour son Amphithéâtre, construit en briques au milieu du 1er siècle de notre ère. Près de 7000 spectateurs, venus de toute la cité, voire de la province entière, fréquentent ce grand amphithéâtre qui rivalise par la taille avec ceux de Nîmes et d'Arles. L'accès aux gradins se fait par les vomitoria. De part et d'autres des entrées nord et sud, des Carceres en briques font office de cages pour les bêtes sauvages, tandis que les gladiateurs s'affrontent dans une grande arène en forme d'amande."


Source : Histoire de Toulouse illustrée, Anne le Stang, Le Pérégrinateur éditions, 2006